Accueil > Publications > e-Sillages > Avril-Mai-Juin 2014

Relais européen du MIAMSI

Le MIAMSI est le Mouvement international d’apostolat des milieux sociaux indépendants ayant des membres dans plus de 30 pays d’Europe, d’Amérique latine, d’Afrique ainsi qu’en Inde, à Madagascar, aux Seychelles et à la Réunion. L’ACi (Agir en Chrétiens informés) en est chez nous en tant qu’association chrétienne d’éducation permanente promouvant une réflexion lucide sur l’évolution de la société en vue de rendre le monde plus humain pour tous dans la ligne de l’Evangile. D’où la rencontre tenue à Bruxelles pour échanger autour des thèmes « Vivre Ensemble » et « Bien commun » en Europe :

Dans la perspective des élections européennes, une assemblée du réseau européen du MIMASI a réuni 75 membres des ACi européennes et apparentés. Ces Belges, Français, Italiens, Luxembourgeois et Portugais ont réfléchi sur l’Europe qu’ils veulent en vue d’envoyer aux politiques et à tous les citoyens de leurs pays un message pour aller de l’avant.

Sur base d’apports multiples

Pour ce faire, les participants à cette rencontre ont bénéficié de conférences d’experts, d’idées partagées lors d’une table ronde par des acteurs du monde politique, du monde de l’entreprise et de celui de l’éducation, ainsi que de travaux menés en petits groupes.

Parmi les intervenants, on citera : le père Patrick Daly, secrétaire général de la COMECE (Commission des Episcopats de la Communauté Européenne) ; Frank Delmartino, professeur retraité de la KUL et du Collège de l’Europe à Bruges ; Vincent Berger, ancien jurisconsulte de la Cour européenne des droits de l’homme, professeur au Collège de l’Europe et à Natolin (Pologne) ; Jacques van Rijckevorsel, ingénieur civil mécanicien chez Solvay , acteur dans le partenariat UCL-Solvay et auteur du livre « L’entreprise, un moteur de progrès » ; Mgr Alain Lebeaupin, nonce apostolique auprès des Communautés européennes ; le père Denis Joassart, jésuite et aumônier de l’ACi belge ; ainsi que l’abbé Thierry Tilquin, théologien, formateur au Centre de Formation Cardijn (CEFOC), qui mène des formations pour des adultes issus ou solidaires des milieux populaires.

De plus, une célébration eucharistique a été présidée par Mgr Kockerols, évêque auxiliaire de Malines –Bruxelles, représentant de la Conférence épiscopale de Belgique à la COMECE et vice-président de celle-ci.

Les actes de cette rencontre sont sur les sites suivants de l’ACi et du MIAMSI : www.aci-org et www.miamsi-rome.org
Voir aussi ACi, rue du Marteau, 19, 1000 Bruxelles. Tél : 02.20185447. Courriel : animation@aci-org.net

Une autre parole pour l’Europe

A l’issue de cette rencontre et sous le titre « Vivre Ensemble et Bien Commun – Une autre parole pour l’Europe » est sorti le 6 avril le message que voici. Il était signé par des chrétiens engagés au sein des mouvements européens du MIAMSI et comme représentant les ACI de Belgique, France, Italie et Portugal :

« Au terme de deux jours d’échange, nous sommes persuadés que malgré le scepticisme qui se propage au sujet du projet européen, l’Europe est considérée comme un exemple à suivre pour les acquis qui la caractérisent, tout en étant conscients qu’elle n’est pas l’unique référence.

Néanmoins, nous considérons que, loin d’être conclu, ce projet est en marche (et qu’) il nécessite la responsabilité de chacun en tant qu’acteur innovant pour sa réussite.

Afin de contribuer à l’évolution de ce projet et soucieux des générations à venir, nous proposons :

  • que le social et le politique deviennent la priorité de l’Europe et pas seulement l’économique et le financier. Nous demandons à nos élus d’être innovants, porteurs d’une vision européenne qui prenne en compte l’individu, considéré dans son intégralité ;
  • de renforcer la cohésion sociale par une juste répartition des ressources, en accentuant le processus d’intégration de tous, avec une particulière attention portée aux plus fragilisés, et restant ouvert au monde ;
  • de renforcer notre rôle de citoyen européen par une meilleure communication avec nos représentants dans les institutions européennes, en exigeant d’eux une information claire et honnête sans double langage, un compte rendu régulier et une transparence de leurs actions. D’exiger des médias de participer à cette meilleure communication ;
  • de renforcer notre souveraineté européenne, par une harmonisation fiscale et sociale ; d’affermir le pouvoir donné aux institutions, de consolider la solidarité entre communautés/régions/Etats ;
  • de poursuivre la recherche et le développement (industriel, culturel, économique, …) dans un esprit d’innovation ;
  • de développer le sentiment de communauté européenne et la notion de citoyenneté par une formation de qualité, qui favorise l’éveil à la diversité culturelle en valorisant les valeurs communes, l’organisation de rencontre inter-écoles et inter-universités afin de favoriser les échanges et bâtir des projets communs ;
  • de poursuivre une politique de développement durable basée sur une alimentation de qualité, en luttant contre le gaspillage des ressources.

La flamme de l’Europe s’est peut-être affaiblie, mais si nous nous engageons, elle peut retrouver son élan ! Un avenir à l’Europe est possible, un bel avenir ! ».

    Partager cet article sur :
  • Facebook
  • Twitter

e-Sillages - La lettre du CIL

Vous désirez être tenu(e) au courant de nos activités?



C.I.L.

1, rue Guimard
B 1040 Bruxelles
Tél : 02.509.96.24
Courriel : cil@cil.be

BE43 7995 5016 4501

RSS