Accueil > Publications > e-Sillages > Janvier-Février-Mars 2015

Mais que fait Caritas Secours ? Du soutien rapproché.

Où sont-ils, que font-ils, qui sont-ils ? Bienvenue au pays des invisibles !

Cela se passe à coté de chez vous, pour les urgences quotidiennes et les précarités chroniques, pour les situations qui échappent à l’initiative publique. Un voisin héberge une personne handicapée. Un autre visite et soutient une famille précarisée. Un troisième assure le transport de malades, navetteurs de la santé. Le quatrième passe une nuit par semaine à l’accueil des sans abris.

C’est moins visible que le débarquement en uniforme Croix-Rouge avec véhicules fluos à sirènes. C’est moins impressionnant que les camions bâchés de MSF lors d’un cataclysme. Cela passe moins à la TV que le Téléthon, Vivacité ou 48.81.00. Pourtant ils sont les bras actifs d’une des 100 associations locales regroupées dans 4 Caritas diocésaines francophones qui forment « Caritas secours » localement à Bruxelles, en région wallonne et germanophone, moins connus, car moins médiatisés que Caritas international.

Les volontaires bénévoles sont à l’œuvre de 4 à 5 heures par semaine. Ils ont inventé l’aidant proche, le réseau de solidarités sur mesure. Dans une société des médias, ils ont le tort d’être silencieux. Dans une société du fric, ils ont le tort d’être gratuits. Dans une société de l’indifférence, ils ont le tort d’être présents, actifs et à l’écoute. Il se pourrait que l’essentiel soit invisible pour les yeux.

Caritas secours est un réel réseau de ressources, de compétences, de 100 associations locales au service des personnes fragilisées, handicapées, confrontées à la pauvreté économique ou culturelle. Actives tous les jours, toutes les minutes, dans tous les quartiers. La pratique de terrain est encadrée par des professionnels, touche les gens proches dans leurs détresses et leurs premiers besoins.

« Caritas got talent ». Ces talents discrets auraient besoin d’une Solidarity academy pour apprendre à aider sans s’imposer, à soutenir en s’effaçant, à s’organiser pour être plus efficaces encore. On cherche des passionnés par l’humain au quotidien alliant une compétence technique ou relationnelle à la compétence du cœur pour agir sur les causes de la pauvreté en s’engageant avec les personnes qui la subissent.

Notre cœur de métier, notre boulot au cœur des problèmes : Agir sur les causes, pour et avec les gens, rendre possible l’accès aux droits, informer, former aux attitudes qui sauvent, créer des espaces où cela devient possible.

On y trouve accès au logement, aux soins, accueil de jour et de nuit des sans abris, d’ados et d’adultes, de personnes handicapées, issues de prison, ou de l’immigration.

On n’est pas sans issue : opération thermos en rue et accueil social, accompagnement humain et spirituel, aide éducative et soutien, centre thérapeutique, social ou d’entraide, maisons de jeunes et communautaires, collecte de vivres et colis alimentaires, éducation permanente et accès à l’emploi, collecte de vêtements et de chaussures, printemps du cœur et vestiaires sociaux, insertion sociale, plan grand froid, relais social , stations de plein air, terrains d’aventure.

On n’est pas définitivement exclu : accompagnement de personnes prostituées, cours de couture ou de langue, babbelkot, crèches ou haltes garderies, déménagements, chantiers de peinture et petits boulots, école de devoirs, espace social, télé-service, médiation de dettes et lutte contre le surendettement, restaurants sociaux et lutte contre la faim, service juridique et accès au droit, visiteurs de malades et de prisons, prévention de la maltraitance et de la violence, travail communautaire, actions collectives des plus démunis, promotion de la citoyenneté responsable et de liens familiaux tenables, aide sociale urgente, soins palliatifs.

On contribue à la réflexion sociale et théologique à partir de l’expérience vécue par et avec les pauvres.

Si vous ne l’avez pas vu, allez voir. Si vous ne l’avez pas entendu dire, il faut le répéter.

Offre ou demande ? Contactez : kesteman.michel@gmail.com, http://www.caritas-secours-liege.be ou les autres Caritas diocésaines 02/548 98 00 (Bruxelles-BW), 071/517181 (Hainaut), 04/229 79 32 (Liège), 081/22 28 42 (Namur). Toi aussi, tu es Caritas dès aujourd’hui ?

    Partager cet article sur :
  • Facebook
  • Twitter

e-Sillages - La lettre du CIL

Vous désirez être tenu(e) au courant de nos activités?



C.I.L.

1, rue Guimard
B 1040 Bruxelles
Tél : 02.509.96.24
Courriel : cil@cil.be

BE43 7995 5016 4501

RSS