Accueil > Publications > e-Sillages > Juillet-août-septembre 2013

La Communauté Sant’Egidio

Fruit du concile Vatican II, Sant’Egidio est une communauté de laïcs née à Rome à l’initiative d’un jeune de moins de vingt ans, Andrea Riccardi. Quarante cinq ans plus tard, elle a plus de 60.000 membres implantés dans 70 pays.

La communauté Sant’Egidio (en français : Saint-Gilles) tient son nom de celui de l’église située dans le quartier du Trastevere à Rome, où son centre se trouve aujourd’hui, tandis que celui pour le Benelux est à Anvers.
Sant’Egidio se définit, selon l’Evangile et l’amitié avec les pauvres, par la volonté d’aller vers la périphérie, de dépasser les frontières, en se mettant à l’écoute et au service de l’humanité, là où elle est fragilisée. Dans cette ’théologie de l’amitié’, qui révèle le visage d’un Dieu soucieux des pauvres et des exclus, se trouve le moteur de tous ses engagements qui sont menés communautairement, même si les membres ne partagent pas de lieux de vie commune.

Prière et engagements
La prière accompagne la vie de la Communauté sur les cinq continents. Elle est le coeur et le lieu principal de son orientation générale. À un rythme journalier ou hebdomadaire, cette prière communautaire autour de la Parole recueille le cri, l’aspiration, le désir de paix et de soulagement des hommes et des femmes de notre monde. Cela en fait la première oeuvre de solidarité de la Communauté pour vivre concrètement “l’union de la contemplation et de l’action”.

Partout où les laïcs souhaitent vivre l’esprit de Sant’Egigio, sont organisés des services d’aide et d’amitié avec les pauvres de tous les horizons (enfants, personnes âgées, réfugiés, prisonniers et condamnés à mort, sans-abri, victimes du sida). Sans qu’en soit cachée l’inspiration chrétienne, les différents services sont ouverts à tous ; ils peuvent être prolongés pour les personnes qui le veulent pour des temps de prière, de formation et de réflexion avec des bénévoles.
En Belgique francophone, l’asbl Solidarités au Pluriel coordonne les activités sociales de Sant’Egidio rendues possibles grâce à des bénévoles. Ce sont notamment à Bruxelles et à Liège des Ecoles de la paix situées dans les quartiers multiculturels et défavorisés, des jeunes Friends, l’aide à des personnes âgées isolées ou encore à des sans-abri et gens de la rue. Ce sont ces derniers qu’accueillent les restaurants sociaux Kamiano. Chaque mois, ils offrent gratuitement à une centaine de sans-abris un repas chaud, mais aussi tout l’accueil et l’amitié des bénévoles : de celle-ci, l’image par excellence est celle des repas de Noël où personnes de la rue et bénévoles se retrouvent ensemble à table, traditionnellement dans une église. De plus, aux plus pauvres, Sant’Egidio apporte encore soupe et paroles de réconforts dans les rue de Bruxelles, Namur et Anvers.

Une diplomatie de l’amitié
Envers les peuples, la même dynamique d’amitié préside à l’engagement de Sant’Egidio en faveur du dialogue entre les religions et la résolution pacifique des conflits. Ainsi, les rencontres interreligieuses pour la paix organisées par la Communauté réunissent une fois par an plus de 400 personnalités provenant de soixante pays et représentant les grandes confessions et la vie politique et culturelle européenne et mondiale. Ces rencontres renouvellent l’esprit de la rencontre d’Assise qui avait été convoquée par le pape Jean-Paul II.
En outre, la médiation entre des parties en conflits caractérise l’action de Sant’Egidio au plan international. Cela a démarré au début des années ’90, à la fin du conflit au Mozambique, pays où Sant’Egidio était engagé dans une action humanitaire. Loin de se substituer au travail de diplomates professionnels, la Communauté se présente dans la médiation en tant qu’hommes inspirés religieusement apportant une connaissance du terrain et de la culture locale - sans laquelle toute politique apparaît déconnectée-, ainsi qu’une ’sympathie’ pour l’humanité en difficulté. En harmonie avec le travail des gouvernements et des organisations internationales, les médiations menées par Sant’Egidio n’ont d’autres objectifs que la réconciliation en elle-même.
Ce travail se fait aussi au plan local. Ainsi, dans les Écoles de la paix, les enfants peuvent recevoir une aide scolaire, qui est un point de départ pour une éducation à la diversité et à la paix. De façon plus large, en étant à l’écoute des réalités propres de sa ville, chaque communauté prend des initiatives, telles que les rencontres originales de « trialogue » (juifs, musulmans, chrétiens) à Anvers, la marche pour la paix à Liège, etc...
Soit autant d’occasions de montrer l’importance du vivre ensemble, en se faisant artisans d’une culture de la proximité, de la compassion, de la gratuité et de la fraternité, pour que chacun, en particulier le plus fragile, trouve sa place dans la famille humaine.

Sant’Egidio, rue des Riches claires, 26, 1000 Bruxelles ; bruxelles@santegidio.be et 02.512.45.46 ; place St-Barthélemy, 8, 4000 Liège ; liege@santegidio.be et 0476.71.01.65 et www.santegidio.be

    Partager cet article sur :
  • Facebook
  • Twitter

e-Sillages - La lettre du CIL

Vous désirez être tenu(e) au courant de nos activités?



C.I.L.

1, rue Guimard
B 1040 Bruxelles
Tél : 02.509.96.24
Courriel : cil@cil.be

BE43 7995 5016 4501

RSS