Accueil > Publications > e-Sillages > Avril-mai-juin 2013

ÉNÉO, un mouvement social d’aînés

Créé au lendemain de la IIe guerre mondiale afin de fédérer les initiatives locales oeuvrant à l’animation des pensionnés, l’Union Chrétienne des Pensionnés (U.C.P.) a modifié son appellation en Énéo, comme aînés, énergies, engagements, nouvelle vie, ouverture,… et le mouvement veut relever de nouveaux défis :

Au départ, le mouvement a été constitué sur deux points forts : des groupes de rencontre d’aînés recrutés principalement en paroisses et le service rendu par l’expertise de la Mutualité chrétienne en matière de pension. Mais il s’est ouvert à tous, tout en bénéficiant du soutien de la Mutualité chrétienne, d’un aumônier national jusqu’en 2011 et, en plusieurs régions, des appuis d’aumôniers. Énéo se veut mouvement social d’aînés, d’action citoyenne et collective, guidé par la solidarité et la justice sociale, d’inspiration mutualiste et chrétienne. Il est basé sur le respect, l’engagement volontaire, l’ouverture et la tolérance, la démocratie participative, le dialogue intergénérationnel et interculturel.

Missions

Énéo se donne pour missions :

  • d’encourager la participation et l’engagement des aînés dans la vie sociale, culturelle, économique et politique, en promouvant leur prise de responsabilité par le biais de l’action collective dans le but de les associer à la construction d’un monde plus juste ;
  • de développer et d’animer un réseau associatif démocratique et participatif porteur de solidarité et générateur d’une meilleure qualité de vie ;
  • d’accompagner et de représenter ses membres dans la défense de leurs droits ;
  • de lutter contre toute forme de discrimination à l’égard des personnes âgées ;
  • de prendre et d’appuyer toute initiative visant une véritable promotion de l’autonomie et du bien-être physique, mental et social des aînés.

Quarante mille membres

Organisé en 14 régionales francophones et une à Eupen, Énéo compte quelque 40.000 membres et 1.100 groupements locaux : amicales, clubs de loisirs, culturels, sportifs, espaces Cyber-Seniors ou activités de vacances, marches, … S’y ajoutent des services menés pour et par les aînés concernant loisirs actifs et voyages, informations sur les droits et les intérêts individuels en matière de pensions, fiscalité et hébergement. Groupements locaux et services brisent l’isolement des aînés et entraînent ceux-ci dans une réflexion critique et des actions solidaires dans le cadre de l’éducation permanente et en vue d’en faire des acteurs et de transformer les engagements individuels en action collective.
C’est en s’appuyant sur les connaissances dans le traitement des dossiers qu’Énéo joue aussi un rôle de groupe de pression en faveur des aînés. Au fil du temps, les matières traitées se sont diversifiées, ainsi qu’en témoigne l’intérêt porté depuis 1976 à l’euthanasie et plus récemment aux problèmes de mobilité, de logement, d’hébergement, de soins, de fracture numérique,... De plus, s’exprime la volonté d’accentuer le caractère de « mouvement social » de l’organisation. Il s’agit d’une aspiration à se mobiliser pour des objectifs sociaux d’une façon plus ample et plus systématique, notamment contre toute forme de violence et d’inégalité. S’y ajoute la conviction qu’en s’engageant dans cette voie, toutes les initiatives prises en seront amplifiées.
Épaulées par des études, les actions d’Énéo débouchent sur des campagnes grand public comme le mémorandum lancé pour les dernières élections communales : basé sur une consultation des membres baptisée « Les Aînés causent Communes », il a aussi donné lieu à une campagne « Les oubliés de l’isoloir » visant à assurer la plus grande possibilité pour les seniors de participer au scrutin, en luttant contre les problèmes de mobilités, d’isolement et de certificats médicaux quasi automatiques dans les institutions d’hébergement.

Les aînés : consommateurs et acteurs

En ce qui concerne le défi vieillissement, Énéo constate qu’il est trop souvent relevé qu’en évoquant seulement le coût des pensions et des soins, puisqu’il est régulièrement avancé qu’ 1/9 de la population belge aura plus de 85 ans en 2050 et que dès 2030, deux actifs, au lieu de quatre actuellement, cotiseront pour un senior. Cependant, pour Énéo, avancer cela revient à oublier le rôle des aînés dans notre société en terme de :

  • consommateurs et de pouvoir d’achat,
  • épargne mobilisable, en vue de l’aide aux enfants et d’entrée en maison de repos,
  • activités professionnelles, puisque 20 % des 65-70 ans ont une activité complémentaire,
  • activités volontaires dans les organisations sociales, culturelles, sportives et de santé ;
  • solidarité intrafamiliale et de proximité : accueil des petits-enfants, aide aux proches dans et hors du cercle familial,
  • mémoire, car par le rappel des raisons historiques de notre évolution, les seniors sont aussi les garants de notre démocratie et les meilleurs défenseurs de la richesse de nos systèmes électoraux majoritaires et de sécurité sociale ou encore de la construction de l’Union européenne.

Aussi, Énéo consacre une partie de son énergie à évoquer en 2013-2014 la question de l’Image des Aînés, à la fois image qu’ils ont d’eux-mêmes et image que la société véhicule d’eux. C’est, en effet, en bonne partie à travers la communication et le positionnement que se font et se défont les intérêts et prises de positions.

Contact : Énéo, mouvement social des Aînés, chée de Haecht, 579, BP 40, 1031 Bruxelles. Tél : 02.2464373 et site www.eneo.be

    Partager cet article sur :
  • Facebook
  • Twitter

e-Sillages - La lettre du CIL

Vous désirez être tenu(e) au courant de nos activités?



C.I.L.

1, rue Guimard
B 1040 Bruxelles
Tél : 02.509.96.24
Courriel : cil@cil.be

BE43 7995 5016 4501

RSS